You are using an outdated browser. For a faster, safer browsing experience, upgrade for free today.

Loading...

Base ULM

Les Avant-Gardes

Neuvy en Sullias
Brevet de pilote

Baptême, vol decouverte

Un Club Actif et dynamique

  • Base ULM
  • Baptême et instruction
  • Un club

Les Avant-Gardes

La base est située au lieu-dit "Les Avant-Gardes", à Neuvy-en-Sullias dans le Loiret. Notre piste herbe orientée 11/29 de 400 m nous permet de pratiquer notre passion.

Vous souhaitez découvrir cette activité, plusieurs possibilités s'offrent à vous : Baptême, Initiation au pilotage, Brevet de pilote Ulm.

Aéro les Avant-Gardes est une association loi 1901 créée en octobre 2011, affiliée à la F.F.P.L.U.M. (Fédération Française de Planeur Ultra-léger Motorisé) sous le n° 4520 pour promouvoir la pratique du vol ULM. Nos membres sont très actifs et ne ratent pas une occasion de voler dans la région ou vers des destinations plus lointaines.

Nos services

Brevet de pilote

Nous assurons l'instruction théorique et pratique jusqu'à l'obtention du brevet

Hébergement

La base ULM permet d'accueillir les pilotes pour la nuit. Des sanitaires sont à disposition. Contactez le propriétaire de votre visite

Les classes ULM

Le paramoteur

Un U.L.M. paramoteur est un aéronef sustenté par une voilure souple, de type parachute.

Classe 1
Le pendulaire

Un U.L.M. pendulaire est un aéronef sustenté par une voilure rigide sous laquelle est généralement accroché un chariot motorisé.

Classe 2
Le multiaxes

Un U.L.M. multi-axe est un aéronef sustenté par une voilure fixe.

Classe 3

Evénements

Evénements saison 2024

Vous trouverez sous le lien suivant le planning des manifestations des Avant-Gardes et des clubs voisins pour l'année 2024 : Calendrier des évènements



Séjour club Aéro Les Avant-Gardes en Charente maritime

Pour la troisième année consécutive, notre association a organisé un séjour du 4 au 11 mai. Cette année notre camp de base se trouve à Saint Jean d’Angely les Charentes maritime.

Pour cette édition, 12 participants, (pilotes, élèves et passagers) sont prêts à en prendre plein les yeux, autant avec le survol des côtes maritimes qu’avec celui des paysages charentais.

La région et la piste de base étant connus depuis plus de 6 mois, chacun a pu préparer ses navigations (organisation sur les terrains de destination et prise de contact avec les acteurs locaux).

Trois mobil-homes sont réservés au camping de Saint Jean d’Angely. À 3 kilomètres de la piste, station service en ville, que demander de mieux !!!

Deux réunions auront été nécessaires avant notre départ. L’une pour l’organisation de l’intendance et l’autre pour un rafraîchissement de la pratique des terrains à percée IFR. En effet cette attestation est nécessaire pour l’utilisation de certaines pistes prévues dans nos navigations. Joël (qui a sillonné la planète dans les cabines de gros avions) et Philippe (instructeur dévoué et patient…) ont animé cette soirée de rafraîchissement…

A deux semaines du départ, il nous reste à scruter quotidiennement la météo. Nous espérons décoller le samedi matin des Avant-Gardes LF4561, à destination de Chauvigny, pour la pose pique nique !

Ça y est ! nous voici la veille du départ ! Véhicules d’assistance au rendez-vous, chargement du matériel et des bagages nécessaires, pour nous garantir un séjour agréable. L’excitation est palpable !!!

Après un dernier point météo, nous sommes très septiques sur un départ le samedi matin ! Mais « l’espoir fait vivre » !

Au rythme des heures les prévisions se dégradent. Rendez-vous est donné sur la base samedi matin à 6h30. Plus de doute c’est catastrophique ! pluies continues toute la journée annoncées !!! La journée de samedi se passera à la maison…

Dimanche matin, après un point météo, un message apparaît sur le WhatsApp créé pour cet événement : « Salut à tous je tente un départ ce matin, il semble y avoir un créneau » . Effectivement, la fenêtre météo ressemble plus à un « œil de Juda » qu’à une baie vitrée !!! Selon notre pilote qui part seul (son co-pi a préféré partir avec la voiture suiveuse le samedi matin…) La traversée de la Sologne a été compliquée. La suite pas facile, avec des pluies et un plafond bas…. Une halte à Chauvigny permettra d’attendre que la pluie cesse. Après 1h30 de pause, direction la base LFIY.

Dimanche en fin d’après-midi un nouveau message « départ d’un vol en patrouille de deux machines », le duo Kathia/Alex et Nadine, seule dans sa machine, se lancent vers St Jean d’Angely. Ce ne sera pas d’une traite et pas par le chemin le plus court… En effet, un gros grain sur Poitiers les obligerons à un déroutement et un posé à Loudun. Les pilotes locaux les accueillerons chaleureusement pour une pause. Finalement ce tandem de machines se posera sur LFIY un peu avant la nuit …

Lundi matin, aux Avant-gardes, point météo pour les 3 machines restantes. Le départ se fera fin de matinée. Un direct pour Manu et Arnaud. Un posé à Chauvigny pour Joël et Lysiane. Philippe aura préféré le chemin des écoliers en passant par Blois, Chatellerault et finalement une nuit à l’hôtel, dans la très belle ville de Chauvigny.

Pendant ce temps, 2 machines arrivées la veille, ont profité d’une météo favorable pour un vol à destination de Soulac, LFDK. Belle piste en dur, mais déserte avec ce vent qui souffle à 40km/h plein travers !!! Pas de quoi faire frémir le bel Antonov, amarré sur place.

Maintenant les choses sérieuses se présentent…. A la vue de cette météo, comment faire manger 11 personnes dans un mobil-home prévu pour 4 ??? À cœur vaillant rien d’impossible !!! Cela se fait, un peu plus pénible pour les grands gabarits et pour le cuistot …

Nous sommes déjà mardi et la pluie ne cesse de gâcher nos espoirs de vols locaux, mais n’altère pas la bonne humeur ambiante. Une visite de Rochefort nous fera patienter.

Le lendemain, une ballade vers l’île D’oleron après avoir survolé la région de Rochefort et Marenne ainsi que les marais salants. Jolie lumière pour réaliser de très belles photos. Nous poserons donc nos roues sur la superbe piste de St Pierre D’oléron. La ballade aéronautique permet tellement de rencontres, que nous croisons Monique, qui lors de l’une de ses ballades avec son super Guépard, a séjourné sur notre base 4 années auparavant.

Dame météo a enfin décidé de nous sourire. Après une bonne nuit et la décision la veille de survoler l’estuaire de la Gironde, nous prenons (après avoir pris contact avec le gestionnaire) la direction de la base ULM de St Estèphe, LF3356. Un accueil très sympathique nous est réservé. Piste encore très humide, avec la météo des dernières jours. Nous serons obligé de prêter main forte à Nadine pour sortir son Savannah, d’un bout de piste particulièrement « amoureux ».

Pour ce jeudi, le plus grand vol de la semaine est prévu. Nous prendrons la direction de l’île d’Yeu pour y passer la journée. Des choix de route différents pour les 5 appareils mais nous poserons tous nos roues avant midi, pour un repas à Port Joinville. La traversée maritime représente toujours une appréhension mais la prise d’altitude, nécessaire en cas panne, permet de nous rassurer. L’arrivée sur l’île par la Pointe des Corbeaux, nous amène sur la branche vent arrière 14, direct demandé par l’agent AFIS qui commence à saturer. La météo a déclenché des envies de voler !!! Le parking est déjà bien rempli, au moins 30 appareils, autant d’avions que d’ULM…. En pleine discussion avec Joël sur notre vol, nous apercevons un pilote qui a du mal à manœuvrer seul son avion, sur ce parking en herbe ! Spontanément nous participons à son effort pour ranger sa machine entre deux autres appareils. Un pilote du Mâconnais en virée avec des amis, nous remerciera en nous offrant un trésor vinicole de son terroir, très sympathique !!!

La taxe d’atterrissage avec le parcage a été récemment « gonflée » 41 euros, ça pique !!! Un taxi réservé la veille assurera les 2 rotations vers le restaurant. Après un repas sur le port, une balade en ville et un retour à pied à l’aérodrome, par la côte. Un journée bien remplie, près de 4 heures de vol pour les moins rapides, des images plein la tête et les appareils photos.

La dernière journée avant un retour dans nos foyers, se fera par l’organisation d’un pique-nique à St Pierre d’Oléron. Les casses croûtes réalisés et la réservation des vélos directement livrés à l’aérodrome, nous prenons notre envol avec chacun son parcours touristique en tête, afin de rejoindre la piste de St Pierre. Repas sur la plage avalé, nous prenons nos bicyclettes pour rejoindre la pointe nord de l’île pour découvrir le phare de Chassiron. Une ballade proche des 25 kilomètres, permettra à certains de ressentir des muscles inconnus et pour tous des coups de soleil . Une journée bien remplie de coups d’œils et de coups de pédales, clôtureront notre séjour dans cette belle région.

Samedi matin retour aux Avant-gardes après une halte à Chauvigny et à Vicq sur Nahon.

Toute notre reconnaissance à Sylvie, Xavier et Thierry pour la conduite de nos 2 véhicules suiveurs, bien pratique pour les déplacements et les avitaillements.

Une évidence, ces sorties sont particulièrement formatrices, conviviales et dynamises l’esprit club, reste à déclencher le programme. Un conseil pour ceux que le concept intéresse (si je peux me permettre…) prenez l’initiative de déclencher le reste viendra !!! Les rencontres lors de ces ballades, sur des sites de passionnés, permettent de riches échanges.

Merci aux associations Aéroclub et club ULM de St Jean d’Angely, en particulier à Françoise et Michel, pour leur accueil chaleureux. Nous avons profité d’une superbe piste ainsi que d’un bel abris pour nos machines.

Des idées fourmillent déjà pour l’année prochaine !!!





Retrospective année 2023